Guinée : Alpha Condé, en présidant la journée nationale de concertation sur le hadj « il y a trop de combines… »

Depuis qu’il est au pouvoir, la situation concernant le voyage des musulmans en Arabie Saoudite pour le pèlerinage constitue toujours une problématique d’actualité. Les écueils dans les opérations de l’envoi des pèlerins à la Mecque préoccupent le président Alpha Condé. Tel a été le fer de lance de cette journée du 19 mars, consacrée comme « journée nationale de concertation sur le Hadj » par les autorités guinéennes.

L’occasion a été belle pour le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, de dénoncer avec un langage franc, la manière frauduleuse par laquelle les organisateurs procèdent aux opérations du Hadj.

« Il y a trop de combines, de malversation et de copinage dans l’organisation », dénonce Alpha Condé, sans nommer personne, le chef de l’Etat guinéen agit en effet comme un simple citoyen qui voit de loin les opérations du Hadj.

« On ne va pas à la Mecque pour faire du commerce, on va à la Mecque pour accomplir son devoir religieux », enchaîne encore Alpha Condé, même s’il ne dit pas le nombre exact des structures privées qui font les opérations du Hadj, en lien notamment avec le département chargé des Affaires religieuses, Alpha Condé, par contre, semble avoir mis en public les manœuvres souterraines au niveau des structures chargées du Hadj.

« Quand on doit envoyer 200 personnes, on se retrouve avec 300 personnes, chacun vient avec le nom de quelqu’un. Après, on est dépassé, tout ça ne sera plus possible… »  Ajoute Alpha Condé.

 

Mamadi Keita

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *