Contre Covid-19, l’ONG familles monoparentales guinéennes procède à la remise de dons…

0
39

La Guinée comme à l’instar de plusieurs autres pays, est frappée par le coronavirus, dont à ce jour l’ANSS compte cent (100) cas confirmés et cinq (5) malades guéris. Face à cette pandémie, l’ONG familles Monoparentales guinéennes a procédé samedi 04 avril, à la remise de dons à la ”Maison du bonheur” de l’Association ‘’Hakuna Matata’’, à son siège situé à Dapompa Tassana (commune de Matoto).

Il s’agit d’une quantité de dons, composés de sacs de riz, de huiles végétales, des sceaux, du savon et des désinfectants. L’ONG familles monoparentales guinéennes agit en faveur des enfants de l’orphelinat ‘’Hakuna Matata’’ en cette période de Coronavirus en République de Guinée.

Le directeur exécutif de l’ONG, Mohamed Sylla, a pour sa part, décliné la motivation de leur action : « Il faut une solidarité pour vivre. Il y a une semaine, on était dans cet orphelinat pour voir dans quel état vivent les enfants en cette période de Coronavirus. S’il faut aujourd’hui confiner les enfants dans cette cour, il faut qu’il y a suffisamment de nourriture, des denrées de première nécessité. Nous aussi avec notre ONG, priorisent les enfants, nous avons essayé de loger ces gestes en fonction de leur besoin », a déclaré Mohamed Sylla.

Pour sa part, la fondatrice de l’orphelinat ‘’Maison du bonheur’’, Laurence Liliane Camara, s’est réjouie de l’appui de cette ONG en cette période de crise sanitaire : « Actuellement, c’est un peu difficile avec la crise que nous traversons, surtout alimentaire et la santé des enfants. Avec les enfants, ce n’est pas le moment d’aller voir ailleurs, on est en galère, on n’a besoin de l’aide parce que la pandémie Coronavirus a un impact mondial, nous essayons de garder les enfants à la maison. Merci à toutes les associations qui nous viennent en aide », a déclaré Laurence Liliane Camara, en remerciant les donateurs.

À noter que de nos jours, cet orphelinat ”Hakuna Matata” compte près de 100 enfants qui y vivent et tous sont scolarisés.

 

Mamadou Dian bah