mar. Oct 22nd, 2019

Guinée : Moralisation de l’administration publique, où en est-on avec Alpha Condé ?

Décryptage  – Indubitablement, tant de Guinéens apprécieront que cette question, on ne la pose plus. Au pouvoir depuis huit ans, le président Alpha Condé est celui qui symbolisait le changement jusqu’à ce que ses militants aient créé le slogan : « mains propres », faisant allusion que c’était le seul homme politique parmi les favoris de l’élection présidentielle 2010 qui n’avait aucunement occupé une charge publique. Mais dès après son accession au pouvoir, le tempo qu’il en avait au départ contre les dérives au sien de l’administration publique s’est calmé soudainement.

En son temps, l’on a le droit de rappeler qu’il avait créé un ministère d’audit, puis un comité d’audit en vue de traquer les cadres véreux de la République. Mais s’approchant de l’idylle avec les anciens dignitaires du régime Conté, la lutte contre la corruption devient ainsi un sujet nuageux. Même en dépit d’une autre, celle déclenchée par le Premier ministre Kassory Fofana, lui aussi, ancien dignitaire du régime Conté. Toutes ces tentatives concernant la lutte contre la corruption n’ont rien donné.

Résultats : deux cadres pourchassés par l’inspection générale des finances (Paul Moussa Diawara, ancien directeur général de l’OGP et Sékou Camara, ancien directeur général de l’OGC), le coup de grâce contre ces deux personnes, fut allégé par la justice guinéenne.

Un autre fait marquant vient en effet se rajouter à celui cité en sus, qui peut pousser le citoyen à estimer, qu’avec Alpha Condé, les dérives au sein de l’administration ne vont plus cesser.

En mai 2018, face à certains commis de l’Etat, Alpha Condé avait dit ceci : « à Conakry, en cinq ans, il y a eu des immeubles partout. Quel est le revenu foncier ? Tous les gens qui construisent des immeubles, que paient-ils comme impôts ? », s’est interrogé le chef de l’Etat guinéen.

Plus loin, à la même occasion, le président  Alpha Condé a martelé cet autre discours : « vous serez surpris des résultats. Beaucoup de belles maisons appartiennent à des fonctionnaires, ils ont pris l’argent-là où ? Comment voulez-vous que des fonctionnaires puissent nous aider à identifier des maisons quand ils sont eux-mêmes propriétaires de ces maisons ».

On se rappelle, dans la foulée de ce discours aux anges, la mission a été confiée au Secrétaire général à la présidence chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le crime organisé,  colonel Moussa Tiégboro Camara, en vue de fouiller le fond de l’affaire.

Résultat ? Rien n’a été vu.

 

Alassane Diop

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Recevez gratuitement les informations

Voulez-vous être averti lorsqu'un article est publié sur Alerteur? Alors Entrez votre adresse e-mail et votre nom ci-dessous pour être le premier à être Informé de l'actualités Guinéenne, Africaine, et Mondiale