Guinée – nouveau parlement sans l’ex-UNR : le résultat de la politique d’exclusion !

0
41

COURRIER DU LECTEUR – Peut-être le sujet n’en vaut pas la peine de lui donner une certaine chandelle médiatique. L’ex-Parti, Union Nationale pour le Renouveau (UNR) serait sur une braise ardente. En cause ? Désormais, l’ex -UNR sera absente à l’hémicycle durant les cinq années à venir. Car le parti n’a rien obtenu en nombre de députés à l’issue des élections législatives du 22 mars dernier. Mais selon plusieurs sources, les militants à la base de l’ex-UNR veulent régler des comptes à leurs figures de proue, dont en première ligne, son ex-secrétaire général et l’ex-chargé à l’implantation et mobilisation.

L’ex-secrétaire général, qui fut en première ligne, propulsé autrefois par la base de l’UNR, a intégré le BPN du RPG arc-en-ciel dans le but de s’effrayer un chemin, mais finalement, ce monsieur ne mettra pas les pieds au sein de la nouvelle Assemblée nationale. Car étant 52ème sur la liste nationale du RPG arc-en-ciel, sa chance de devenir l’honorable député n’était pas gagnée d’avance. Il devra toutefois, s’apitoyer sur son sort, parce qu’ils avaient (tous) abandonné la base de l’UNR, et se sont toujours nourris de cette même politique d’exclusion dans l’ex -UNR.

Si le 19 mai 2018, l’actuel ministre du Commerce, Boubacar Barry, avait annoncé au siège du Parti au pouvoir que la fusion, UNR – RPG arc-en-ciel, a été approuvée par l’ensemble des structures dudit Parti ; le nouveau contexte parlementaire vient en effet contredire cette perspective à cause de leur absence au sein de la nouvelle Assemblée.

Selon nos informations, les ex-militants de l’UNR sont laissés pour compte, sans la nécessaire préoccupation de ses hauts dirigeants, qui ont bénéficié des décrets présidentiels. C’est pour cette raison, martèlent nos sources, que « la perspective d’éjection de l’ex secrétaire général au sein du BPN du RPG arc-en-ciel pour le compte de l’UNR serait imminente pour permettre aux cadres de l’ex-UNR de bénéficier des avantages auprès de la mouvance présidentielle ». Mais attendons de voir !

 

Lancinet Bérété