jeu. Déc 12th, 2019

Guinée : sous Alpha Condé, l’Etat agirait moins pour trouver les coupables des tueries pendant les manifestations

(Courrier) – Pendant qu’il prenait le pouvoir en 2010, Alpha Condé n’a pas manqué de marteler qu’il a trouvé une Nation et non un État. Huit ans après, le constat est que pendant son temps l’État a du mal à se relever sous les décombres des manquements graves pendant la transition 2010 dont des tueries ont été commises par les forces de l’ordre au stade du 28 septembre en 2009. Et jusque-là, les conditions devant permettre pour situer les responsabilités de ces tueries s’arc-boutent autour de la lenteur du dossier.

En ce temps-ci, sous son régime, la Guinée a enregistré des cas de morts, notamment au sein de l’opposition  que dans les rangs des forces de l’ordre, sans même parler des innocents citoyens qui furent agressés ou blessés pendant les différentes manifestations de l’opposition. La justice, quant à elle, a toujours dit que les enquêtes sont ouvertes – en même temps, la lassitude gagne chez les parents des victimes dans l’espoir de voir tenir des procès concernant ces tueries. Cette situation créerait ainsi les ingrédients de toute une fracture sociale.

Aujourd’hui, l’État guinéen a encore le temps de réconcilier les Guinéens à devenir une véritable Nation, tout en ayant le courage de procéder de rendre justice aux victimes.

Oumar Sidibé

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Recevez gratuitement les informations

Voulez-vous être averti lorsqu'un article est publié sur Alerteur? Alors Entrez votre adresse e-mail et votre nom ci-dessous pour être le premier à être Informé de l'actualités Guinéenne, Africaine, et Mondiale