dim. Oct 20th, 2019

Injure contre Dame Kadiatou Bah : Aboubacar Soumah dans le viseur des femmes de l’USTG et de l’ONG ROF Guinée

Les femmes de l'USTG et de l'ONG ROF Guinée, étaient mardi 2 juillet 2019 devant la presse pour exprimer leur solidarité à leur collègue Dame Kadiatou Bah, suite aux propos de Aboubacar Soumah à son encontre.

Conjointement, les bureaux nationaux des femmes de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) et de l’ONG,  Réseau des organisations féminines de Guinée (ROF), ont rendu publique à Conakry une déclaration mardi 2 juillet 2019, au siège de L’USTG, pour exprimer leur indignation suite aux propos tenus par Aboubacar Soumah, secrétaire général de l’autre branche du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) notamment à l’endroit de la Dame Kadiatou Bah, l’autre secrétaire générale aussi du SLECG.

« À bas les violences faites aux femmes ». « Vive l’internationale de l’éducation », sont entre autres, les slogans des femmes venues par la circonstance mardi au siège de l’USTG, exprimer leur soutien et leur solidarité à leur collègue, Dame kadiatou Bah, qui a été récemment injuriée par Aboubacar Soumah, par le fait pour l’internationale de l’éducation d’avoir lui refuser le versement de sa cotisation au compte du Slecg qu’il dit être secrétaire général.

Pour la porte-parole de ces femmes, une autre syndicaliste aussi, Dame Makoura Onipogui de l’USTG, martèle en ces mots : « Ces différentes déclarations ignominieuses et éprouvantes à l’endroit d’une personne si responsable, et d’une si importante institution, nous indignent. Surtout qu’elles sont faites à travers les réseaux sociaux, et en ces termes qui dépassent toutes les formes de virulence et de diffamation », gifle pour sa part Dame Onipogui. Et d’assener : « cette attitude désinvolte et non seulement un acte de violence et de harcèlement faits aux femmes mais aussi une cybercriminalité », déplore  Dame Makoura Onipogui.

Et pour la présidente de L’ONG, Réseau des organisations féminines  (ROF Guinée), Dame Fatoumata Kaba, au profil activiste de défense de droits des femmes, fait montre ses indignations : « l’ère est vraiment très grave. Si c’est ce qui devait être un combat d’idées et de positionnement, prend une tournure sexiste.

Soyez en rassurée, ROF Guinée n’allait pas associer son image a cette conférence, si ce combat n’était pas strictement syndical .Mais nous nous sommes demandés si les relations intimes supposées ou réelles ont un quelconque lien avec une lutte syndicale », s’interroge la présidente du ROF Guinée, un coup de sang contre le syndicaliste Aboubacar Soumah.

Et d’ajouter : « ROf Guinée déclare, quelle est prête à soutenir Dame kadiatou Bah pour la suite quelle donnera à cette affaire.  Nous restons fidèles à sa défense face aux discriminations et accusations infondées dont elle a été victime (…) », promet pour sa part la Dame Fatoumata Kaba.

 

Aimé Césaire Bah

 

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...

Recevez gratuitement les informations

Voulez-vous être averti lorsqu'un article est publié sur Alerteur? Alors Entrez votre adresse e-mail et votre nom ci-dessous pour être le premier à être Informé de l'actualités Guinéenne, Africaine, et Mondiale