Kankan : quand des enfants deviennent des sujets d’exploitation…

0
12

Une fille de 12 ans revend de l’eau glacée pour soutenir financièrement les dépenses de sa maman.

Comme plusieurs autres grandes villes de la Guinée, l’exploitation économique des enfants est devenue monnaie courante.

Dans les différents marchés et rues de la commune urbaine de Kankan, les enfants déambulent, minus des marchandises, d’eaux glacées et autres articles pour vendre afin de soutenir leurs familles.

Il suffit de faire quelques tours dans les différents points de la ville pour s’en rendre compte. Des enfants dont l’âge varie entre 12 et 13 ans, sont transformés en vendeurs ambulants, sillonnent les rues et marchés de la ville de Nabaya.

Fanta Condé est âgée de 12 ans, elle revend de l’eau glacée afin de soutenir les dépenses de sa maman, explique pourquoi elle est dans la rue : « Je revends ces eaux glacées pour soutenir ma maman. Elle m’a chargé de le faire, donc je suis obligée de le faire pour qu’elle puisse satisfaire ses besoins, notamment de la nourriture pour la maison et certaines choses pour elle-même ».

Au marché Sogbé (toujours dans Kankan), le constat est amer. Les enfants traversent les différentes voiries avec des articles à vendre, notamment des condiments, des chaussures. Lamine Camara est l’un d’entre eux, et témoigne : « Actuellement, comme les écoles sont fermées, mes parents m’envoient au marché ici pour vendre certaines choses, sinon moi je n’aime pas ça tout, et tous les jours je suis là pour les vendre ».

À rappeler, selon plusieurs témoins, des enfants sont devenus des sujets d’exploitation des parents pour se faire de l’argent.

 

Facely Sanoh