Médias : lancement à Conakry du Collectif des journalistes pour la citoyenneté (CJC)…

0
583
En Guinée, une entité au sein des médias est créée. Elle se nomme : Collectif des journalistes pour la citoyenneté, en abrégé (CJC). Il a été lancé officiellement ce mercredi 05 février à Conakry, notamment en présence des hommes de médias, publics et privés, et de certains représentants de pouvoirs publics. Le CJC a pour président, M. Ibrahima Koné, DGA du quotidien national Le Horoya.

Le collectif des journalistes pour la citoyenneté (CJC) se revendique être porteur de nombreux slogans en lien à la Guinée. « La Guinée est notre maison commune, ne laissons personne y mettre le feu ». « Notre diversité est une mine de richesses que nous devons absolument sauvegarder ».  « Ensemble promouvons le développement humain en Guinée afin de faciliter le développement socio-économique… », C’étaient entre autres, des slogans qu’on pouvait lire sur la notice, distillée aux invités à cet effet.

Prenant la parole à l’occasion, le président du collectif des journalistes pour la citoyenneté, Ibrahima Koné, a tout d’abord souhaité la bienvenue aux invités à la cérémonie du lancement des activités de ladite organisation.

«  Aujourd’hui est un grand jour pour nous, de voir naître au sein du monde médiatique guinéen, une organisation qui s’engage à faire de la sensibilisation, de l’information et de la communication citoyenne ses préoccupations premières », a déclaré en exergue Ibrahima Koné.

Pour la réalisation de ses activités, le CJC se donne pour objectif général, de permettre à la population de bien comprendre les grands enjeux sociaux, économiques, politiques et culturels, ainsi que les perspectives d’une sensibilisation rapprochée et continue.

Ibrahima Koné a aussi rappelé d’autres préoccupations auxquelles son entité compte s’attacher. Comme il dira : « en effet, dans la marche inexorable de notre peuple sur le chemin de son devenir social et politique, économique et culturel, chaque citoyen de ce pays doit apporter sa part de contribution pour l’atteinte de cet objectif (…)», a-t-il poursuivi.

Par ailleurs , le président du CJC a indiqué aux invités, que dans les prochains jours, le CJC entend mettre en œuvre un ensemble d’activités de sensibilisation, d’information et de communication sur l’avant-projet de la nouvelle Constitution, sur l’environnement, l’assainissement, l’état civil, mariage précoce, les mutilations génitales féminines, les violences basées sur le genre…

À rappeler, au cours de ce lancement, plusieurs invités ont prononcé des discours relatifs aux médias et la citoyenneté. Les plus marquants auront été celui de Fodé Tass Sylla de la RTG, du secrétaire général du ministère de la communication et le secrétaire général du ministère de l’Unité nationale et de la citoyenneté qui a ouvert solennellement les activités du CJC.

 

Mamadou Dian Bah