ven. Sep 20th, 2019

Nouvel An 2019, Louceny Nabé présente le bilan des activités économiques et montre des perspectives à venir

Comme à l’accoutumée pour chaque fin d’année ou les premiers jours de chaque nouvel An, tant de directions ou des institutions de la République procèdent à la présentation des vœux en leur sein, c’est le cas notamment de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), le 04 janvier dernier, où y a eu une cérémonie de présentation des vœux, au cours de laquelle, le gouverneur, Louceny Nabé, a présenté le bilan des activités économiques de la Guinée des trois dernières années.

« L’année 2018 finie dans un contexte économique favorable dans l’ensemble, l’activité économique mondiale est marquée par une croissance plutôt bonne, malgré le conflit commercial entre les États Unis d’Amérique et la Chine, » entame Louceny Nabé.

Parlant de la spécificité du contexte économique guinéen, le gouverneur de la banque centrale, Louceny Nabe, a fait une rétrospective du taux de croissance des trois  dernière années, malgré des tensions sociopolitique récurrentes dans le pays.

« Au niveau national, la croissance économique est restée soutenue, en dépit des tensions sociopolitiques  qui ont émaillé le premier semestre de l’année. Le taux de croissance du produit intérieur brute (PIB) après avoir été plus de 10% en 2016, 9,9% en 2017,et 5,8% en 2018, le cadre du programme d’appui de la facilitation élargie du crédit du fonds monétaire international, le taux d’inflation sont maintenus à un chiffre », précise-t-il.

Le premier patron de la banque centrale a estimé que les réformes et actes ont été posés, la conduite de la politique monétaire en 2018 conformément aux perspectives annoncées en 2017 a été marquée par le maintien des conditions monétaires.

« L’objectif est de préserver des acquis en matière de stabilité macroéconomique, la gestion rigoureuse des réserves d’échanges pour assurer le bon fonctionnement du marché des enchères bilatérales des devises et garantir la stabilité du taux d’échange soutenu par le renforcement de l’offre de devise grâce à la bonne tenue des exportations minières. Les réformes en matière supervision bancaire ont été réalisées en vue de maintenir la santé du secteur financier, en rassurant les conditions de sa rentabilité, sa liquidation et sa solvabilité (…), poursuit-il.

Pour les perspectives, selon lui, « les efforts porteront sur le maintien de l’inflation à un niveau compatible avec la croissance projetée. La création des conditions doit assurer un meilleur accès des petites et moyens entreprises aux crédits, dans le cadre de poursuivre la mise en œuvre une politique monétaire brillante pour garantir la stabilité des prix et accompagner le gouvernement dans son élan de la promotion d’une croissance forte, durable et inclusive (…), ajoute Lonceny Nabé.

Par notre reporter, Mamadou Dian Bah

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *