Port obligatoire des bavettes : certains citoyens de kankan se ‘’plaignent’’ contre les agents de police…

0
22

Le port obligatoire des masques est devenu dans la commune urbaine de Kankan une sorte du chat qui guette la souris. Tout au long de la journée, citoyens et policiers se chamaillent pour le non-respect de cette mesure barrière contre la Covid-19.

Ces policiers sont stationnés dans les différents carrefours de la ville, guettent en permanence les contrevenants à la mesure.

Fanta Camara, citoyenne, explique une des scènes de la police : « Ce matin, je venais du marché pour acheter les condiments, brusquement un policier est sorti devant moi en pleine circulation, et il a retiré la clé de ma moto, je lui ai demandé de me dire ce que j’ai fait comme infraction, il dit carrément que ma bavette est mal portée et de payer 30.000 FG, si non qu’il ne me laissera pas. C’est ainsi j’ai appelé mon mari qui est intervenu », témoigne cette citoyenne de Kankan.

À noter, ces policiers sont chargés de faire appliquer le port obligatoire des bavettes, une des mesures d’état d’urgence sanitaire. Mais l’exigence de certains policiers irrite en pratique les habitants de Nabaya.

 

Facely Sanoh