Report des législatives, le parti RRD révèle plutôt le budget qu’il avait élaboré à cet effet…

0
18

Les responsables du Parti du Rassemblement et de la renaissance pour le développement (RRD) ont tenu une conférence de presse jeudi 06 février à Conakry. Ce parti compte porter plainte contre la CENI suite au décret indiquant le report de la date des élections législatives au 1er mars 2020.

 Si la CENI a en effet été saisie par le pouvoir en place en vue de coupler les élections législatives et le référendum constitutionnel causant un léger décalage dans le calendrier électoral. La date du 16 février est ramenée au 1er mars 2020. Le parti du Rassemblement et de la renaissance pour le développement (RRD) s’indigne déjà de ce report en voyant les conséquences budgétaires en lien avec la campagne électorale.

« Concernant les élections législatives en cours, le président de la République avait pris un décret convoquant le corps électoral au 16 février 2020. Donc, quiconque parle d’élection, parle de campagne.  Face à ce décret du président, le RRD s’est mis à la tâche pour élaborer un budget prévisionnel de 5 milliards 200 millions. Pour les élections législatives, le parti du Rassemblement et la Renaissance pour le développement a présenté deux candidats pour l’uninominal un candidat dans la commune de Ratoma et à Kouroussa », a déclaré le coordinateur du parti RRD pour la région de Conakry, Mousse II konaté.

 Selon le premier responsable du parti RRD, Abdoulaye Kourouma, indique que leur formation politique ne s’est jamais retirée du processus électoral. Il a aussi dit que le débat portant sur le couplage des élections n’est pas une question chez eux.

 

Oumar Konaté