Sale temps pour Bah Oury, visé par une exclusion au sein de l’UDD…

0
40

C’est une nouvelle épreuve pour Bah Oury après s’être exclu dans la formation politique dont lui-même a créé, l’UFDG. On le croyait avoir obtenu une embellie politique toute belle, se trouvant ainsi au sein d’un parti politique où il pouvait mener son combat sans clivage majeur. Mais la fronde qu’attend désormais Bah Oury pourrait être lourde de sens les jours à venir au sein de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD).

Pour le fondateur de l’UDD, Bien Aimé Haba, affirme dans la presse, que le bureau politique national a jugé nécessaire de débarquer Monsieur Bah Oury pour manque de résultats, incohérence dans ses attitudes vis-à-vis des intérêts du parti.

Bah Oury n’a eu que 100 jours pour être évalué à la tête de l’UDD. Le fondateur dudit parti l’accuse de tous les noms. « Au bout de ces 100 jours, on se rend compte que tu peux ou que tu ne peux pas. Il n’est même pas capable de réunir pour des assemblées ordinaires, incapable de le faire et il prend des décisions unilatérales, il effectue des missions au nom du parti sans nous consulter pour qu’on puisse définir ensemble les termes de références de la mission et quand il arrive, il ne fait aucun compte-rendu (…) », a affirmé Bien Aimé Haba dans les colonnes du site mosaiqueguinee.com.

 

Dian Bah