Guinée : Aboubacar Soumah sur l’autel d’un syndicalisme d’excès

0
54

Par son audace, il est devenu cet homme qui trouble le sommeil du président Alpha Condé. Il peut à tout moment déclencher une grève illimitée en mode improviste et personne ne l’arrête. C’est comme s’il avait un petit royaume à sa guise. Mais enfin, ce sont les élèves qui en font les frais. Retour sur la récente déclaration du syndicaliste, Aboubacar Soumah, l’homme rasé qui ébranle toute une République !

En effet, c’est une nouvelle crise qui plane à nouveau dans le secteur éducatif guinéen. Celle-ci risque d’arriver à quelques jours de l’ouverture des classes, pour la période 2018-2019. En tout cas c’est l’esprit de la déclaration du syndicat appelé Slecg, c’est-à-dire, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Par la voix de son Secrétaire général, Aboubacar Soumah, ce dernier répond au Premier ministre, Kassory Fofana avec teneur, qu’il « n’aura pas l’ouverture des classes tant que leur demande de 8 millions ne sera pas satisfaite ». Et cette dernière exigence fait suite à la récente interview du premier ministre, Kassory Fofana, à la RTG, faisant le bilan de ses 100 jours à la primature, aux faits desquels, ce dernier aurait fait savoir aux journalistes que la demande de 8 millions du Slecg n’était pas « négociable ». Un franc-parler qui a réveillé certainement les morts.

Et quant à Aboubacar Soumah, ce dernier reste carré sur sa position à quelques jours de l’ouverture des classes :« Considérant la déclaration du Premier ministre, Monsieur Kassory Fofana, considérant également les dispositions que le gouvernement est en train de prendre à travers la mise en place d’une structure syndicale uniquement installée pour défendre les intérêts du gouvernement et non des travailleurs, l’ensemble des structures à la base à travers le bureau exécutif national du SLECG, nous décidons qu’il n’y aura pas d’ouverture des classes en République de Guinée tant que les huit millions ne sont pas négociés et obtenus à la satisfaction de la revendication de l’ensemble des enseignant de la République …», a déclaré Aboubacar Soumah.

Laye Leno

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here